Restaurants, hôtels, loisirs : quelques conseils pour continuer votre activité pendant le second confinement

Le 28 Octobre 2020, le Président de la République a annoncé la mise en place d’un second confinement jusqu’au 1er Décembre minimum. Une mauvaise nouvelle pour de nombreux secteurs d’activité, dont celui du tourisme et des loisirs.

Heureusement, ce second confinement offre quelques libertés qui permettent de continuer à pratiquer son activité, en faisant toutefois quelques aménagements.

Conseil n°1 : Miser sur le tourisme d’affaires

Alors que le premier confinement avait vraiment mis le pays à l’arrêt, ce second confinement permet aux personnes de travailler en entreprise et d’entreprendre des déplacements professionnels. 

C’est une bonne nouvelle pour les hôtels, qui peuvent rester ouverts pour accueillir des clients en voyage d’affaires. Certains établissements sont en effet familiers de ce type de tourisme, présents dans des quartiers d’affaires ou pouvant accueillir des séminaires. Même si le télétravail est la solution privilégiée par de nombreuses entreprises pendant ce second confinement, les déplacements professionnels sont toujours d’actualité dans certains domaines.

Dans votre établissement, faites en sorte que les gestes barrière et les règles sanitaires soient respectées. Servez le petit déjeuner en chambre, installez des gels hydroalcooliques dans les parties communes, demandez le port du masque obligatoire lors des déplacements, etc… Ainsi vous protégez vos clients comme vos employés.

Conseil n°2 : Mettre en place la livraison ou la vente à emporter

Lors du premier confinement, les restaurants ont dû baisser le rideau jusqu’au déconfinement. Lors de ce second confinement, les restaurateurs ont la possibilité – s’ils le souhaitent – de rester ouverts pour de la vente à emporter ou de la livraison.

Nous vous recommandons de proposer ces offres à vos clients. Nul doute que vos habitués passeront commande pour vous soutenir ! N’hésitez pas à vous rapprocher des services de livraison comme Deliveroo et Uber Eats pour être répertorié sur ces plateformes. Cela vous permet de toucher une nouvelle clientèle. 

Google propose aussi à ses utilisateurs d’être informés des restaurants ouverts pendant le confinement autour d’eux. Il vous suffit pour cela d’avoir une page Google MyBusiness. 

Nous vous recommandons d’ailleurs de favoriser le digital pour faire connaître votre offre et votre établissement en cette période. Un investissement qui vous sera utile pour les prochains mois !

Conseil n°3 : Rester actifs sur les réseaux sociaux

Même si votre établissement a dû fermer ses portes pendant ce second confinement, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas rester en contact avec vos clients.

Pour cela, il y a une solution assez simple et gratuite : les réseaux sociaux. Plus que jamais, il est nécessaire d’être présent sur ceux-ci. Parmi les réseaux les plus populaires, on retrouve :

– Facebook

– Instagram

– TikTok

Ce sont les 3 réseaux sociaux les plus consultés. Ils vous permettent de rester en contact avec vos clients et de vous faire connaître auprès de nouvelles personnes. Vous pouvez y faire des photos, des vidéos, poster des liens vers votre site internet… Instagram et Facebook vous proposent même une fonction “Boutique” si vous voulez y vendre des coffrets cadeaux ou des produits en particulier.

Instagram propose même aux restaurants une fonction pour permettre aux utilisateurs de commander leur repas via ce réseau social.

Si vous avez un listing clients par email ou sms, n’hésitez pas non plus à informer vos clients si vous restez ouverts pour livraison/vente à emporter ou si votre établissement hôtelier est ouvert.

Malgré ces conseils, il y a aussi la réalité économique : ce second confinement est parfois fatal pour certains établissements. Les Echos publiait il y a quelques jours un article sur la crise qui impacte fortement le secteur hôtelier. Certains restaurants espèrent une réouverture progressive des établissements en Décembre, afin de pouvoir sauver la situation économique. Car pendant que la France se confine à nouveau, les charges (loyers, salaires, etc…) ne sont pas à l’arrêt pour les établissements, quels qu’ils soient.

Julie

Julie

Communication Manager

En partenariat avec Amélie Manceau
Sogirlyblog.com