Comment sera le voyage de demain ?

C’est un constat que l’on avait déjà fait en 2020. Les habitudes de voyage et les envies des Français ont été bousculées par la crise sanitaire. Et nul doute que ces habitudes vont perdurer encore en 2021, et pour les prochaines années. Alors, comment sera le voyage de demain ?

Un tourisme plus local

L’été dernier, les Français ont privilégié les régions françaises pour leurs vacances. La côte atlantique, le Sud de la France mais aussi des zones plus rurales comme l’Ardèche ou le Périgord en sont sorties gagnantes.

Voyager près de chez soi, parfois même dans sa région, semble de plus en plus privilégié par les familles. Il faut dire qu’en France, nous avons la chance d’avoir une grande variété de paysages et de régions ! On peut aussi bien aller à la montagne qu’en bord de mer, ou passer un séjour relaxant à la campagne.

Les grandes villes sont moins plébiscitées, même si des grandes métropoles comme Bordeaux ou Marseille ont vu leur nombre de réservations augmenter grandement l’an dernier. Des villes qui se situent dans des régions relativement attractives.

Enfin, la pause forcée en 2020 a fait réfléchir de nombreuses personnes sur l’impact de leurs voyages sur l’environnement. On a désormais de plus en plus envie de voyager près de chez soi, pour limiter son empreinte carbone.

Des séjours prévus à la dernière minute (ou presque !)

Confinement, couvre-feu, crise sanitaire en montagne russe… L’incertitude ambiante se ressent sur les habitudes des Français. Selon une enquête d’Expedia, depuis août 2020, les voyageurs français réservent environ 20 jours à l’avance leurs vacances en France et 34 jours à l’avance pour un séjour à l’international.

La multitude d’offres de dernière minute permet à certains de partir sur un coup de tête, en fonction de leur humeur du moment, tout en bénéficiant de tarifs avantageux.

Le nomadisme a le vent en poupe

Et si l’on partait en vacances régulièrement, tout en continuant de travailler ? Le nomadisme est l’une des conséquences du développement rapide du télétravail en France. On peut désormais travailler de n’importe où, tant que l’on dispose d’une connexion Internet.

Selon Amadeus, l’année 2021 pourrait modifier la façon de travailler. La Barbade a été l’un des premiers pays du monde à proposer un visa de “travailleur nomade”. Ce visa permet d’y travailler pendant 1 an. 

Les séjours longue durée sont plébiscités et deviennent avantageux. Ainsi, au Portugal, les Martinhal Resorts proposent des offres intéressantes aux familles qui souhaitent y passer quelques mois tout en continuant de travailler. Et Airbnb a axé son business model pour 2021 autour de ces nouveaux séjours qui durent plusieurs semaines.

Sans oublier les mesures sanitaires !

L’hygiène était déjà un critère important dans le choix d’un hébergement. Mais avec la crise sanitaire, ce critère est devenu essentiel. 

Selon Expédia, 20% des Français vérifient dorénavant quelles sont les mesures sanitaires prises par les établissements et compagnies de voyage avant de réserver leur séjour. Les séjours avec un accueil sans contact sont en forte demande.

Pour les professionnels, il est donc important de mettre en avant les mesures sanitaires prises, et de communiquer régulièrement sur le sujet.

En conclusion, proximité, sécurité et flexibilité sont les maîtres-mots de 2021 en termes de voyage. Des notions à prendre en compte en tant que professionnels du tourisme, notamment dans votre communication digitale.

Julie

Julie

Communication Manager

En partenariat avec Amélie Manceau
Sogirlyblog.com