Tourisme d’affaires : les précautions à prendre en période de Covid-19

S’il y a bien un secteur qui est fortement impacté par la crise sanitaire actuelle, c’est celui du tourisme d’affaires. De nombreux établissements hôteliers ont d’ailleurs perdu la majorité de leur clientèle, suite à l’annulation de séjours d’affaires ou de séminaires. Pour les déplacements maintenus, il y a des précautions à prendre pour assurer un séjour en toute tranquillité, que ce soit du côté des sociétés comme des hôteliers. Petit tour d’horizon.

1 – Garantir le respect des mesures d’hygiène

Les établissements hôteliers ont dès le début de la crise sanitaire mis en place des mesures d’hygiène strictes. Parmi elles, on note : 

  • La réorganisation du petit déjeuner

Ce lieu où l’on croise chaque matin la majorité des clients de l’hôtel connaît de nombreuses modifications depuis le début de la crise du Covid-19. 

Certains établissements ont fait le choix de proposer un petit déjeuner servi uniquement en chambre, pour limiter les déplacements. 

D’autres établissements mettent à disposition des clients des gants jetables et un parcours à suivre pour prendre son petit déjeuner en salle. 

Enfin, comme dans le secteur de la restauration, l’accès à la salle du petit déjeuner se fait avec un masque obligatoire. Un espace d’1m50 minimum est instauré entre les tables, pour limiter la proximité entre les clients. 

  • La mise à disposition du gel hydroalcoolique

Ce gel est souvent mis à disposition des clients dans les parties communes (hall, accueil, ascenseur, salles…) et doit être utilisé régulièrement pour éviter les risques d’infections. 

Les clients doivent donc jouer le jeu en l’utilisant lors de leurs divers déplacements au sein de l’établissement.

Les hôteliers, quant à eux, doivent rappeler régulièrement les règles à leurs clients, en affichant notamment des affiches de sécurité sanitaire dans les parties communes. N’hésitez pas non plus à disposer un petit tract à ce sujet dans chaque chambre.

  • Le nettoyage des chambres quand celle-ci est libérée

C’est la nouvelle norme dans de nombreux hôtels. Les chambres ne sont plus nettoyées chaque jour (en cas de séjour de plus d’une nuit) mais à la fin du séjour, lorsque la chambre est libérée. 

Cette mesure a été prise pour limiter le risque de contamination auprès du personnel mais aussi des clients. Dans le cas du tourisme d’affaires, les séjours sont généralement de deux nuits minimum : c’est donc une information à connaître avant son séjour.

2 – Adapter l’accueil des séminaires

Les établissements hôteliers qui ont l’habitude de recevoir des séminaires et autres déplacements issus du tourisme d’affaires ont dû réorganiser leurs espaces pour accueillir au mieux cette partie de leur clientèle.

Les salles de séminaire sont généralement grandes. Il est donc assez facile d’y respecter les contraintes sanitaires comme la distance entre les personnes et le respect des gestes barrières. Pensez également à aérer régulièrement ces salles, avant, pendant et après les séminaires.

En tant qu’hôteliers, n’hésitez pas à limiter le nombre de personnes par salle. A l’heure actuelle, avec les consignes sanitaires, les rassemblements ne doivent pas excéder 10 personnes. Mais si la situation est amenée à évoluer dans les prochains mois, n’hésitez pas à adapter votre offre séminaire pour limiter le nombre de participants. Comme on le dit, il vaut mieux prévenir que guérir !

3 – Limiter les trajets professionnels au strict nécessaire

En tant qu’entreprise, il est nécessaire de limiter les trajets professionnels au strict nécessaire. 

De nombreux salons ont été annulés ou se tiennent en version virtuelle, pour limiter justement ces déplacements. En tant que professionnel, faites de même : privilégiez des échanges en visioconférence ou des réunions téléphoniques quand cela est possible. 

Dans les transports, le masque est obligatoire. Equipez vos employés en leur fournissant des masques adaptés. Et limitez de façon drastique le nombre d’employés en déplacement. Plus ces contraintes seront respectées, et plus vite le tourisme d’affaires pourra reprendre une activité normale !

Julie

Julie

Communication Manager

En partenariat avec Amélie Manceau
Sogirlyblog.com