Apprendre à mieux gérer les stocks de son restaurant

La gestion des stocks est un élément de rentabilité essentiel pour de nombreux restaurants. Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place ? A travers cet article, nous donnerons des conseils pour tous les restaurateurs soucieux de mieux gérer leurs stocks.

Éviter les commandes trop fréquentes

Savoir passer les bonnes commandes cela peut paraitre simple, mais c’est en réalité une vraie compétence. Tout d’abord, il faut éviter de passer des commandes aux fournisseurs tous les jours ou encore d’avoir des arrivages trop réguliers. Mieux vaut passer une grosse commande par semaine que plusieurs petites. De plus, il ne faut pas oublier que dès lors que quelque chose entre la cuisine, c’est un coût que l’on a en stock. Par exemple, il faut bien penser à mettre la marchandise avec la date limite de consommation la plus proche devant afin de l’utiliser en premier et ranger les commandes de façon organisée (un sens de rangement peut être envisagé).

Responsabiliser les salariés

Ce conseil peut sembler évident, mais des salariés qui ne savent pas utiliser les portions adéquates et gaspillent, c’est fréquent. Pour bien gérer ses stocks, il est nécessaire de responsabiliser ses employés afin de partager les tâches. Par exemple, le rôle du chef sera la prise en charge de la gestion des stocks de nourriture afin de définir le menu affiché sur la carte. Le second s’occupera tout ce qui relatif aux produits d’entretien. Le sommelier lui se devra de vérifier sa cave au quotidien et de faire en sorte de ne manquer d’aucune bouteille. Enfin, une des compétences du restaurateur/patron, sera de maîtriser la gestion économique de son établissement.

Optimiser les quantités

Proposer une multitude de plats et d’accompagnements à la carte génère forcément une quantité de produits et de déchets alimentaires importants. Mais il est difficile de prévoir les quantités au plus juste. Pour éviter les pertes, nous vous conseillons de réaliser des fiches techniques pour chaque plat en détaillant tous les ingrédients, leur prix et le prix de revient afin de définir le prix de vente. Ainsi, la rentabilité des plats et des quantités sera optimisés.  Si le coût d’achat des matières premières dépasse le coût maximum que vous vous étiez fixé, il est alors judicieux d’envisager un changement de plat sur la carte, ou d’intervenir sur les autres charges variables du restaurant.

Mettre en avant les produits de saison

Les consommateurs sont de plus en plus en demande de produits de saison. Nous vous recommandons fortement de travailler les produits de saison et de mettre en place une carte adaptée. En effet, un menu adapté à la demande du consommateur, ce sont plus de ventes, un stock maitrisé et donc des pertes en moins. Il est donc nécessaire de trouver un juste milieu dans la mise en place du menu afin de limiter les pertes.

Maîtriser les invendus

Afin de maîtriser les invendus, il est indispensable de faire une estimation des ventes et par conséquent d’adapter les achats. Dans la plupart des cas, c’est le chef de cuisine qui commande les produits. Nous recommandons alors de faire collaborer les équipes de cuisine et de salle pour connaitre les attentes précises des clients d’une part, mais surtout les habitudes de consommation. Ils doivent ensemble analyser les ventes pour ainsi estimer ce qui plait et la fréquentation du restaurant. Le ratio des invendus peut alors être calculé, et la réduction de ce ratio peut devenir un objectif pour l’ensemble des équipes. Moins d’invendus, c’est plus de bénéfices pour le restaurant et pour l’ensemble des équipes.

Tenir un tableau mensuel

Afin de maîtriser votre économie, nous vous conseillons de suivre l’utilisation des produits dans un tableau et d’analyser les ventes afin de déterminer les problèmes. Par exemple, si sur 200 poulets commandés, il en reste 50 en fin de journée, il est important de le noter pour adopter une meilleure méthode. L’important est de bien évaluer ses besoins. Il faut mettre en place un rapport d’activité quotidien ou mensuel pour vous aider à suivre les ventes du restaurant. Il est indispensable de tirer profit de l’expérience des mois et années précédents afin d’éviter de manquer de quelque chose et de renvoyer une mauvaise image au client, ou de stocker un produit et de perdre de l’argent.

Estelle L.

Estelle L.

Social Media Manager

Articles populaires

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *