Les hôtels de Beauval

Le ZooParc de Beauval a su ces dernières années se faire une place de choix dans le monde des parcs animaliers. Il oeuvre en effet sans relâche pour la conservation et la protection des espèces menacées.

En 2020, le ZooParc fête ses 40 ans. Au fil des années, le ZooParc a su écouter les besoins de ses visiteurs et s’adapter. Il a ainsi ouvert récemment un magnifique Dôme Equatorial ! Il  propose également une expérience complète, alliant visite du zoo et hébergement insolite. En quelques années, ce sont 4 établissements hôteliers qui ont ouvert leurs portes, à proximité immédiate du parc.

L’offre hôtelière de Beauval

Sur son site internet, le ZooParc de Beauval propose des offres de week-ends et séjours, pour rendre l’expérience inoubliable pour les petits comme pour les grands. De la Chine à Bali en passant par le Vietnam et l’Afrique, c’est une véritable invitation au voyage qui est proposée.

Au total, ce sont 363 chambres et 16 appartements qui sont répartis sur 4 établissements hôteliers (élus dans le Top 10 des meilleurs hôtels en famille en 2020 – Tripadvisor) :

  • Les Hauts de Beauval
  • Les Jardins de Beauval
  • Les Pagodes de Beauval
  • Les Hameaux de Beauval

Les hôtels proposent également des prestations bien-être, avec un spa et 3 piscines.

 Le ZooPass Hôtel

Pour offrir une expérience complète, Beauval propose un ZooPass Hôtels. En achetant un billet avec la réservation d’un hébergement, les clients profitent d’un accès illimité au zoo pour le prix d’un billet 1 jour.

Rencontre avec Mme Brillard, directrice adjointe des hôtels de Beauval

Bonjour Mme Brillard, tout d’abord comment allez-vous ?

Très bien merci !

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes svp (profession, secteur…) ? Étiez-vous dans le milieu hôtelier auparavant ?

Je suis directrice adjointe sur les hôtels de beauval depuis 6 ans et dans l’hôtellerie depuis 18 ans. J’ai un parcours classique, je suis passée par la réception et j’ai gravi les échelons petit à petit.

Qu’est ce qui vous a poussé à travailler aux Hôtels de Beauval ?

J’ai intégré cette entreprise en mars 2014 pour accompagner l’ouverture des Pagodes de Beauval (qui a eu lieu en avril 2015).

J’ai été enthousiasmée par l’énergie qu’il y a dans cette entreprise et à titre personnel, accompagner une ouverture d’hôtel était un défi que j’avais hâte de relever.

Quelle est votre journée type ?

Je commence à 7h45 et je fais dans un premier temps le tour des 3 réceptions pour prendre le pouls de la journée et avoir un résumé des activités de la veille et de la nuit.

Mes journées sont très variées, je peux aller faire du contrôle dans les étages, assurer l’accueil de nouveaux collaborateurs, aménager la nouvelle décoration des bars ou encore participer à des réunions sur le prochain site internet des hôtels.

En résumé, je n’ai pas vraiment de journée « type ».

Comment conservez-vous votre dynamisme dans ce milieu très concurrentiel et compte tenu du contexte actuel ?

Il faut bien avoir en tête que c’est un travail collectif et j’ai la chance d’être entourée par des équipes passionnées. Nous avons mis en place de nombreuses réunions d’accompagnement (virtuelles bien sûr) pour garder notre esprit d’entraide et notre envie d’atteindre l’excellence pour nos clients.

Quels sont les moyens que vous avez mis en place suite à cette période particulière ?

Nous avons bien évidemment équipé tous nos collaborateurs de masques et / visières et les avons formé pour accueillir la clientèle et expliquer les mesures mises en place.

Les espaces ont notamment été aménagés avec des plexis, des parcours clients ont été créés et 15 bornes de gel hydro alcoolique ont été réparties sur nos établissements.

Nous avons revu nos protocoles sanitaires ainsi que nos buffets, nos clients restant notre priorité.

Des perspectives de développement ? Des nouveautés à prévoir du côté des hôtels ? De nouveaux hôtels par exemple dans les prochaines années ?

Il y a toujours des projets à Beauval ! Mais pour le moment, nous nous concentrons sur cette année 2020 qui est si particulière.

Un mot de fin peut-être pour les acteurs du secteur (restaurants, hôtels…) qui traversent cette crise ?

En tant qu’hôtelier, nous faisons face à une crise majeure de notre secteur mais j’ai trouvé que nous avions tous réagi avec efficacité pour protéger nos collaborateurs et accueillir dans les meilleures conditions nos clients.

C’est un environnement qui a déjà subi plusieurs crises mais je suis confiante dans ce secteur qui a des capacités d’adaptation phénoménales et des ressources de créativité immenses.

Julie

Julie

Communication Manager

En partenariat avec Amélie Manceau
Sogirlyblog.com